Turtelboom interrompue par des sans-papiers à la KUL

media_xl_912725

Une quarantaine de sans-papiers ont empêché mardi pendant plusieurs dizaines de minutes la ministre de la Politique de migration et d'asile Annemie Turtelboom (Open Vld) de prendre la parole, lors d'une lecture devant les étudiants en sociologie de l'université catholique de Louvain (KUL).

"Régularisation maintenant"
Aux cris de "régularisation maintenant", ces sans-papiers, hébergés depuis la mi-mars à la KUL, ont d'abord bloqué l'entrée de l'auditorium de la Parkstraat, où était programmée cette rencontre.

Ils ont ensuite empêché la ministre de prendre la parole, et c'est avec une demi-heure de retard, et après une intervention du recteur de l'université Marc Vervenne, que Mme Turtelboom a pu entamer sa lecture.

Les sans-papiers hébergés par la KUL!

Les sans-papiers étaient fâchés de voir la ministre consentir à cette lecture - sans possibilité de contrepartie - devant les étudiants, alors qu'elle avait refusé leur propre invitation à participer ce jeudi à une conférence-débat avec deux professeurs et un autre responsable politique, selon Pol Van Camp, porte-parole des sans-papiers.

"Nous avons trouvé cette attitude déplacée et provocante", a-t-il ajouté. Le groupe de sans-papiers est hébergé depuis la mi-mars dans un bâtiment de la KUL, avec l'accord des autorités universitaires, comme c'est le cas également dans plusieurs autres universités belges. (belga/th)